Ben-Affleck-photoshoot

Benjamin Géza Affleck-Boldt voit le jour le 15 août 1972 à Berkeley, en Californie. Il grandit à Cambridge, une ville située dans l’agglomération de Boston. Et, à en croire la présence récurrente de Boston dans ses films, il semble que cette ville l’ait énormément marqué. Il y trouve l’inspiration à la fois pour écrire et pour réaliser.

Dans les années 1990, Ben Affleck habite avec son petit frère Casey Affleck et son ami d’enfance Matt Damon. Ben et Matt enchaînent les castings mais sont attristés de constater qu’on les condamne à des rôles secondaires. Pour inverser la tendance, ils décident d’écrire leur premier scénario : « Will Hunting ». A la manière de Sylvester Stallone pour « Rocky », les deux compères construisent une histoire dans laquelle ils incarneront enfin les rôles principaux. Le film se déroule à South Boston, un quartier populaire qu’ils connaissent bien.

Entre son écriture et sa sortie au cinéma en 1998, le parcours de « Will Hunting » est semé d’embûches. Leur agent Patrick Whitesell diffuse le scénario auprès de studios hollywoodiens. Castle Rock l’accueille favorablement mais voit plutôt Brad Pitt et Leonardo DiCaprio dans les rôles principaux. Ben Affleck et Matt Damon sont perçus comme inexpérimentés. Heureusement pour eux, leur ami Kevin Smith leur vient en aide. Le scénario de « Will Hunting » atterrit ainsi entre les mains du désormais tristement célèbre Harvey Weinstein, qui accepte de produire le film en se conformant à la vision des auteurs. « Will Hunting » est un succès aux Etats-Unis comme en France, où il dépasse le million d’entrées. Le film est nommé neuf fois aux Oscars face au colossal « Titanic », et remporte deux statuettes dorées : meilleur scénario original et meilleur acteur secondaire pour Robin Williams. Une belle réussite pour les deux Bostoniens !

Ben-Affleck-Matt-Damon-Oscars

Dix années et une vingtaine de rôles plus tard, Ben Affleck souhaite réaliser son premier long-métrage. Toujours fasciné par la ville qui l’a vu grandir, il décide d’adapter le roman policier « Gone Baby Gone », écrit par Dennis Lehane et publié en 1998. L’auteur, d’origine irlandaise, est également bostonien et il semble tout aussi subjugué par cette ville puisque son célèbre roman « Mystic River » s’y déroulait déjà. « Gone Baby Gone » se déroule dans le quartier populaire de South Boston, que Ben Affleck dépeignait le plus justement possible dans « Will Hunting ». Le réalisateur débutant ne s’intéresse pas aux rues pavées chics et mythiques de Beacon Hill, il préfère diriger sa caméra vers les quartiers pauvres, voire miséreux, où l’alcool et la drogue font partie du quotidien.

La recette est la même dans « The Town » (2010), son deuxième long-métrage. L’histoire est celle de deux amis d’enfance, Doug et James, à la tête d’un groupe de braqueurs de banques. Pour la première fois, Ben Affleck s’attribue un rôle dans un film qu’il réalise : il incarne Doug, le personnage principal.

Dans « Live By Night”, sorti en 2016, il réitère l’expérience et campe un criminel qui opère sous la Prohibition, dans le Boston des années 1920. Cette superbe ville américaine à taille humaine intéresse donc Ben Affleck, quelle que soit l’époque.

Au total, sur quatre films réalisés par Ben Affleck, trois se déroulent à Boston. L’unique exception à cette règle est « Argo », sorti en 2012. Le film relate un fait réel sensationnel qui s’est produit le 4 novembre 1979 : cinquante-deux Américains ont été pris en otage à l’ambassade américaine de Téhéran, en Iran, et six d’entre eux se sont miraculeusement échappés. On peut avancer que Ben Affleck a été tellement impressionné par cette histoire qu’il a passé outre le fait qu’elle ne se déroule pas dans sa ville chérie.